remise a neuf d'un reservoir

Le réservoir étant en tôles, celui ci avec le temps se rouille, en fait c’est l’action de l’essence et de l’air. Le fait de laisser le réservoir a moitié vide (ou plein) fait que les vapeurs attaque la peinture et hop, la rouille s’installe. Celle ci avec le temps se décroche et viens mettre des petits morceau dans le circuit, bouche le filtre ou au pire quand il n’y a pas de filtre se loge dans le carbu :slightly_frowning_face: ce qui a pour effet d’avoir une panne assez aléatoire et souvent on ne nettoies que le filtre ou le carbu et on repart, mais ça le refait quelques temps après… normal car la source n’est pas nettoyer.

En démlontant le reservoir on se rends vite compte de l’état de celui ci :open_mouth:

celui ci est pleins de dépôt ( poussières de rouille) et tout l’intérieur en est recouvert, avec des plaques qui ne sont pas encore décrochées et vont finir par le faire un jour ou l’autre, donc faut le remettre en ordre.

le premier truc a faire est un netoyage de gros. enlevé les plaques et décroché toutes les particules des paroies du reservoir.

le plus simple étant de le faire tourné avec une chaine ou du gravier qui vont frotter les parroies et décrocher tous ce qui le peut

un sac de gravier suffira pour cette phase.

on rempli le réservoir :roll_eyes:

on bouche bien sur tous les trous

il faut secouer le réservoir environ 1 heures pour bien enlver le plus fros, donc bonjour les bras :open_mouth: donc le plus simple est encore la betonière (un truc pour pas se fatigué et qui tourne, tourne tourne :laughing:

On sangle le réservoir a l’intérieur de la betoniere de tel façon que le gravier ratisse le plus de surface possible :wink:

et tournicoti, tournicota

de temps a autre on change un peu l’angle de rotation afin que les graviers passent sur toutes les faces…

Un apéro, une pizza et un café plus tard…

le voisin voir ce que c’est que ce bordel aussi tard le soir :grin: :grin: :grin: :grin: a c’est fini :wink:

on va rincer le réservoir, donc on enlève les graviers et là :open_mouth:

la pizza a du mal a rester :roll_eyes: :thinking:

mmmmmmmmmmmmmmmmmiam miam
on en mangerait tellement l’intérieur est propre :astonished:

quand on vois ce qui sort, on imagine aisément l’état du réservoir avant :wink:

Ensuite un gros rinçage au KARCHER a eau chaude, perso je suis aller au centre de lavage a coté de la maison pour passer un gros coup a l’intérieur du réservoir jusqu’à ce que l’eau sorte clair :wink:

voilà après cette étape :wink:

Nous pouvons donc voir comment est l’intérieur maintenant:

Donc plus de depots de rouille, juste le reste de rouille superficielle et de surface :wink:

Nous aurions pu en rester là, après cette phase, le risque est limité de revoir les dépôts dans le filtre, mais combien de temps, 2 ans, 5ans??? le truc c’est qu’arrivé un moment, la rouille va de nouveau refaire son effet, et des morceaux vont de nouveau se décroché et venir boucher le filtre :slightly_frowning_face: et en prime, un moment le réservoir ne va plus avoir assez d’épaisseur, donc risque de fuite :open_mouth:

donc là, la suite des opération nécessite un peu de produit :wink:

Le kit >RESTOM est quasi le seul sur le marché, en plus sa réputation n’est plus a faire dans le milieu de la moto ancienne :wink:
Le truc c’est que la taille d’un réservoir de moto n’a rien a voir avec celle du combi les quantité n’ont rien a voir aussi, donc il faut compter en gros 80 euros pour un traitement total du réservoir de combi :wink:

donc la phase suivant est le dégraissage et nettoyage du réservoir, car indispensable pour la suite des produits, donc celui qui est fourni avec est le meilleur moyen de ne pas se planter et on est donc sur qui’il est compatible :wink:

on mélange donc ce SDT 4060 avec 5litres d’eau très très chaude dans le réservoir :wink:

et laisser agir durant au moins 5 heures en le secouant de temps a autre…

Après quelques bières, c’est long 5 heures quand même :grin:

On rince le tout abondamment avec de l’eau, jusqu’à ce que celle ci soit clair :wink:

l’intérieur est propre et sans gras :smiley:

On voie bien la rouille qui attaque l’intérieur du réservoir, donc maintenant il faut dérouillé tout ça, avec le dérouillant phosphatant du Kit :wink:

1l pour 1l d’eau, selon l’état de l’intérieur du réservoir on laisse de 30min a 2H (perso j’y ai mis deux heures en le secouant de temps a autre :wink:

après encore une bières :grin: on vidange:

reste a sécher tous ça et a passer la résine de protection pour que ça dure…

donc une fois sécher, avec une soufflette par exemple, on attaque la résine :smiley:
opération a faire entre 15 et 25 ° grand maxi :wink:

on mélange la totalité des deux composant: la résine et le durcisseur, on mélange

et on verse la tout dans le réservoir :wink:

bien sur il faut boucher tous les trous (et surtout les petits avec des petits morceaux de durites qui entrent dans le réservoir (ou passer régulièrement un fils du bon diametre dedans afin que ces trous ne se bouchent pas avec la resine :wink: )

Puis faire tourné le reservoir regulièrement toutes les 10-20 min afin que la resine s’étale sur tout les bords :wink:

un petit quart de tour a chaque fois. sans oublié les deux autres bouts.

donc voilà ce que ça donne un fois que la résine commence a prendre (maxi 2heures) la couche recouvre la totalité des parroies du réservoir, la tôle ne sera donc plus en contact avec l’air ni l’essence :smiley:

on ne pourra pas remettre le réservoir en place avant quelques jours, afin que la résine ne colle plus (sinon la sonde sera collé en bas et ne marchera plus :slightly_frowning_face: )
Une fois la résine sèche (non collante) on remonte le réservoir, toutes les connexions) et on pourra remettre de l’essence après une petite semaine de grand séchage :wink:

voilà, et maintenant fini les morceaux de rouille dans l’essence et le filtre vous dira merci :smiley:

bonjour,
je voudrais ajouter a l’article que les produit qu’il utilise peuvent etre remplacés par des produits courants du commerce qui coutent beaucoup moins cher.

  1. le derouillant se trouve en super marché en petit flacon (c’est de l’acide phosphorique a 60 %)
  2. la resine c’est tout simplement de la résine epoxy
    ( on peut ressouder des fuite extérieures a l’étain) bien sur dégazer avant les réservoir
    j’ai refait une bonne dizaine de réservoirs moto et auto avec ce procédé et ça tient il faut respecter pour l’epoxy, une température supérieur a 20 ° et un temps sec
    cordialement
    jla

la semaine dernière j’ai été confronté a un problème de super rouille intérieure d’un réservoir moto, j’avais peur de l’abimer en mettant soit une chaine ou des cailloux, l’idée m’est venue d’appliquer une méthode de dérouillage par électrolyse que j’utilise souvent. je résume pour l’électrolyse : le courant continue va du +au - en théorie mais en pratique c’est l’inverse. pour l’application du derouillage electrique j’ai rempli ,apres avoir ressoudé les fuite a l’étain le reservoir d’eau additionné de cristaux de soude, puis j’ai branché le reservoir au + du chargeur et j’ai introduit par le bouchon une masse de fer isolée du reservoir et branchée au -
du chargeur, au bout de quelque heures l’électrode plongée avait attiré la rouille, puis vient le traitement a l’acide phosphorique, rinçage a l’eau et séchage dans la foulée avec air comprimé et décapeur thermique. puis application de la résine. j’ai trouvé que la méthode electrolyse était moins pénible et moins destructrice que la méthode mécanique.Autre chose que je doit expérimenter : un réservoir compartimenté a restaurer ,difficile a verifier si la résine s’applique partout. en fouillant j’ai trouvé sur un bouquin soloplast qu’il existait un verni. « vernis primaire G4 PU » qui s’appliquerait plus facilement.
il serait bien de rajouter cette expérience a la suite du viewtopic.php?f=57&t=5883.
cordialement
jla

voilà m’sieur jla,

fusion faite.

merci de ton expérience :wink:

windcombi